AmineBakas

Avocat

Chez Monette Barakett depuis

2019

Admission au Barreau

2019

Formation académique

L.L.B. Université de Montréal, 2017

Baccalauréat en relations industrielles, Université de Montréal, 2015, CRHA

Dynamique et constamment à la recherche de nouveaux défis, Amine est particulièrement sollicité en raison de sa grande curiosité intellectuelle, de sa rigueur et de sa facilité à gérer des tâches multiples. Sa rapidité d’analyse lui permet de bien saisir la complexité des divers enjeux en cause dans les mandats lui étant confiés.

Il s’est joint au cabinet en 2019 après y avoir réalisé son stage professionnel du Barreau.

Préalablement à ses études en droit, Amine a également complété un baccalauréat en relations industrielles. Il a alors œuvré en recrutement dans le domaine des ressources humaines, lui permettant de développer de fortes aptitudes de suivi et de gestion de la clientèle.

Au cabinet, il dédie principalement sa pratique aux domaines du droit du travail, de la santé et de la sécurité du travail – gestion de la présence au travail et du litige civil. Il est appelé à conseiller les clients dans leur gestion quotidienne des relations de travail, notamment en matière d’embauche et de cessation d’emploi, d’imposition de mesures disciplinaires ou administratives, de harcèlement au travail et de gestion de griefs. Il est aussi appelé à négocier des conventions collectives, se pencher sur des questions d’interprétation de conventions collectives et à travailler dans des dossiers de réclamation pour lésion professionnelle.

Amine est également appelé à plaider devant les tribunaux administratifs et de droit.

Il apporte sa collaboration aux diverses publications, ouvrages et formations du cabinet.

Durant son parcours universitaire, Amine a figuré sur la liste d’honneur du doyen de l’Université de Montréal, tant lors de son baccalauréat en droit que lors de son baccalauréat en relations industrielles, en reconnaissance de l’excellence de ses résultats académiques.

Amine a également participé à un programme d’été à l’Universidad de Costa Rica où il a pu perfectionner son espagnol tout en suivant des cours en droit de l’environnement et en droit de la santé.